Accéder au contenu principal

Articles

La fin d'année scolaire

C'est le dernier jour d'école !
Avec ce deuxième semestre amputé, à peine revenus dans le rang, ça y est c'est fini ! Pomme quitte la moyenne section pour entrer chez les grands à la rentrée. Les grands !!



Et mon lutin chéri entre en petite section, dans les pas de sa sœur, ho ça va être une rentrée chiale pour Maman !

Il finit la crèche le 10 juillet, et on quitte définitivement cet endroit qui a si bien pris soin de nos enfants pendant leurs précieuses premières années, où ils ont eu tant de plaisir à se rendre et nous aussi. Entourés de personnel bienveillant, drôle, encourageant. Franchement je vais avoir du mal à leur dire au revoir. Mais je suis au moins contente que Lutin ait pu retourner à la crèche rien que pour pouvoir le faire comme il faut. Ne pas revenir du tout aurait été dur à vivre...
Mes bébés qui n'en sont plus grandissent, c'est normal, banal même mais ça m'impressionne quand même tellement ! Premier caca dans le pot le weekend dernier (🎉) , o…
Articles récents

Un mois en pointillés

On peut dire que ce dernier mois a été flou, et compliqué pour moi. Beaucoup d'interrogations, de changements, d'ajustements, d'espoir et de déception.
Du côté des enfants, ça a été assez épique : Pomme reprend l'école youhou ! Mais le mardi et le vendredi seulement. Et en fait le mardi ce sera pas avec sa maitresse mais avec des animateurs. Et en fait elle viendra aussi le mercredi. Mais que 1 mercredi sur 2.
Le weekeend précédent la "rentrée" du mardi, on s'est retrouvés avec plusieurs parents dont les enfants sont dans la même classe. On était tout contents de les faire reprendre le chemin de l'école et eux aussi. L'annonce avait été faite le jeudi soir par le 1er ministre, et après le weekend à rallonge de la Pentecôte c'était notre tour! Mais j'ai eu comme un doute, et j'ai envoyé un mail à la maitresse : vous me confirmez que c'est bien ce mardi qu'ils reprennent? Réponse le dimanche soir : ah non pas du tout, ce sera que …

Et maintenant ?

Je n'ai pas écrit depuis un moment parce qu'il m'a fallu du temps pour m'adapter à cette nouvelle période de déconfinement...
Je l'ai trouvée beaucoup plus angoissante que l'inverse finalement. Le confinement c'était simple : restez chez vous, ne voyez personne. Et à vrai dire je l'ai bien vécu, j'ai eu la chance d'y trouver beaucoup de positif
t
Le déconfinement c'est du flou. De l'incertitude. On peut sortir, mais pas trop. On peut voir des gens, mais pas trop non plus. Sincèrement j'avais et j'ai encore beaucoup plus de questions que de réponses, je commence doucement à les mettre en sourdine tout simplement.
Revoir ses proches est une des premières choses qu'on a souhaité faire bien sûr. Mais manque de bol, la semaine d'avant le 11 mai, on toussait tous pas mal à la maison. J'étais sensée revenir au bureau sur la journée du mardi 12 mai (1 jour / semaine en présentiel et le reste en télétravail) mais je ne voula…

Confinement ou non : éloge à mes voisins

L'un des inconvénients de la vie en appartement pour beaucoup  de monde, ce sont les voisins.  C'est vrai que c'est une loterie et qu'on se sait jamais sur quoi on va tomber (je t'aime Forrest 😉)  
Je dois dire que dans tous les appartements où j'ai vécu avec mon chéri, on a toujours eu de la chance de ce côté là ! A chaque fois qu'on a déménagé, on  a gardé contact avec nos anciens voisins qui sont parfois devenus des amis. 
Dans notre logement actuel, les voisins sont même devenus un des avantages du lieu...  En temps normal déjà, l'ambiance est bonne et on a plaisir à se croiser, à discuter. On se retrouve une fois par an au pied de l'immeuble (couvert) pour un apéro avec tout le monde, et quelques autres fois chez les uns ou les autres en plus petit comité.

Confinés à 4 dans 65 m² : les mauvais côtés

Comme chaque médaille a son revers, après avoir listé les bons côtés de ce confinement, je pense maintenant au moins bon.  Je ne m'étendrai pas sur les vraies drames de l'épidémie, on les a malheureusement bien en tête et je ne suis ni scientifique, ni sociologue, ni économiste, ni spécialiste quelconque pour partager avec vous un point de vue novateur ou du moins intéressant. 
Non, de façon tout à fait autocentrée (mais n'est-ce pas le principe d'un blog ?) je ne parlerai que des mauvais côtés que je vois moi, dans mon quotidien. 1 ) Le manque de sociabilité.  Même si la technologie nous permet de faire "comme si" avec des vidéo conférences pour le travail, et des apéros skype-whatsapp-messenger (rayez la mention inutile, ou pas) avec nos proches, parler avec quelqu'un en vrai, dans les yeux, et le toucher, me manque beaucoup.

Confinés à 4 dans 65 m² : les bons côtés

Et voilà, ça fait un peu plus d'un mois que nous sommes confinés, et j'ose croire qu'on a dépassé la moitié : la date du 11 mai danse dans ma tête, un coup j'y crois, un coup j'y crois pas...
Quoi qu'il en soit, j'ai décidé aujourd'hui de me concentrer sur le positif, et de ne lister que le bon côté des choses. Parce que oui, et je parle bien de ma situation personnelle uniquement, le confinement m'a apporté des bonnes choses ! J'en vois surtout 2.
- D'abord, j'enfonce une porte ouverte, mais être confinés c'est être ensemble tous les quatre 24h/24. (C'est ce qui est compliqué aussi.) Côté positif, je suis très heureuse de passer autant de temps avec les miens, essentiellement avec mes enfants : d'habitude je les croise le matin au petit-déj, puis je pars travailler et je les retrouve le soir à la maison quelques heures avant de les coucher, qui passent vite et qui sont bien remplies, toi même tu sais ! (heureusement j'…

Sommeil des enfants, fatigue des parents...

Mes enfants n'ont jamais été de gros dormeurs. Jamais de sieste de plus d'une heure et demie, les grasses matinées c'est 8h20... a priori le sommeil c'est pas trop leur truc.
Pour Pomme ça roule maintenant depuis un bon moment, elle ne fait plus forcément de sieste tous les jours (mais encore souvent) mais elle s'endort vite le soir, et se réveille le lendemain matin, à l'instant précis où son père pose un orteil dans le couloir (au grand désarroi dudit père !)  Parce que oui, ce ne sont pas de gros dormeurs, mais ils ont en plus le sommeil léger de leur mère ! Désolée les enfants j'espère que je vous ai laissé des trucs plus sympas.