Accéder au contenu principal

Un mois en pointillés

On peut dire que ce dernier mois a été flou, et compliqué pour moi. Beaucoup d'interrogations, de changements, d'ajustements, d'espoir et de déception.

Du côté des enfants, ça a été assez épique : Pomme reprend l'école youhou ! Mais le mardi et le vendredi seulement. Et en fait le mardi ce sera pas avec sa maitresse mais avec des animateurs. Et en fait elle viendra aussi le mercredi. Mais que 1 mercredi sur 2.
Le weekeend précédent la "rentrée" du mardi, on s'est retrouvés avec plusieurs parents dont les enfants sont dans la même classe. On était tout contents de les faire reprendre le chemin de l'école et eux aussi. L'annonce avait été faite le jeudi soir par le 1er ministre, et après le weekend à rallonge de la Pentecôte c'était notre tour! Mais j'ai eu comme un doute, et j'ai envoyé un mail à la maitresse : vous me confirmez que c'est bien ce mardi qu'ils reprennent? Réponse le dimanche soir : ah non pas du tout, ce sera que mardi suivant, cette semaine ils ne démarrent que vendredi...

Oui / Non / Oui / Non ...

C'est là que je suis contente de m'être ouverte un chouia à la technologie et aux moyens de communication modernes (je suis plutôt réac sur le sujet...) : un petit message sur Whatsapp et les 9 autres parents du groupe de 10 enfants dont Pomme fait partie ont dit qu'ils pensaient emmener leur enfant le mardi qui arrivait. 10 enfants + leurs parents à la porte de l'école sans que personne puisse les accueillir...

Bref, tout est rentré dans l'ordre, Pomme a repris le vendredi et la maitresse a fait un mail à tout le monde en clarifiant la situation. Je ne lui en veux pas, je sais que ça doit être très compliqué pour les enseignants de s'adapter à chaque nouvelle annonce en vitesse en essayant de contenter tout le monde.

Pendant ce temps là Lutin ne retournait toujours pas à la crèche, il ne faisait pas partie du groupe des "élus" 😉, 10 enfants chaque jour. Heureusement on a fini par rentrer dans la boucle et pour la 2ème semaine consécutive, Lutin ira à la crèche ce mardi et ce vendredi, comme sa sœur à l'école, c'est M. Papa qui est content !! 

playmobil_occuper_ses_enfants-pendant_le_confinement
Heureusement que les bons vieux Pla*** sont là pour les occuper !

Enfin de mon côté, on nous demande de plus en plus de retourner au travail en "présentiel" (c'est pas joli comme expression mais c'est parlant), 2 jours par semaine jusqu'à fin juin et en juillet à 100%.
C'est dommage parce que ça avait ces avantages de travailler à la maison. J'espère qu'on aura accès au télétravail un jour mais dans mon entreprise, mon service est le seul farouchement opposé à sa mise en place ! Ça demande trop de confiance envers ses équipes je pense, et ça c'est difficile pour mes responsables...
Oui c'est toujours pas la joie d'aller au boulot pour moi, d'autant plus que j'ai eu un fol espoir pendant quelques jours : j'avais postulé sur un poste intéressant et près de chez moi, j'ai été prise en entretien et j'avais le sentiment que ça s'était plutôt bien passé... pendant quelques jours j'ai rêvé, fantasmé, je ne pensais qu'à ça, j'étais à cran en guettant ma boite mail pour une réponse de leur part "qui arrivera au plus tard la semaine prochaine, quelle que soit la réponse".
Ça fera 1 mois dans 3 jours et je n'ai eu aucune nouvelle. Rien. 0. Walou. J'ai relancé par mail, essayé de joindre le chargé de recrutement au tél, injoignable, écrit un mail à une autre personne, laissé un message à une secrétaire. C'est comme si les personnes avec qui j'ai passé l'entretien avaient mystérieusement disparu...
J'ai bien compris que c'était négatif du coup, mais j'aimerais juste un retour de quelqu'un, une ligne, un mot, merde ! Ça me frustre beaucoup et au fur et à mesure des jours je l'ai (très) mal vécu.

D'autant plus que ma collègue préférée, celle avec qui je m'entends le mieux, avec qui on partage tout et on se soutien dans une ambiance lourde a aussi passé un entretien pour un autre poste 10 jours après moi, et elle a été prise. Je suis sincèrement heureuse pour elle, pourtant quand elle me l'a annoncé j'ai eu envie d'éclater en sanglot (d'ailleurs j'ai passé ma soirée à pleurer ; il fallait que je digère !).

Tout ça a pas mal joué sur mon moral, et sur mon sommeil, j'ai très peu dormi la semaine dernière donc je suis en petite forme, moralement et physiquement. Mais j'ai décidé de reprendre du poil de la bête, opération "se cajoler et se coucher très tôt cette semaine pour renouer avec le sommeil" en cours, reprise du pilates ce soir (youpi ! ) et puis les vacances arrivent, et on verra bien à a rentrée. Je finirai par partir de ce travail, je le sais bien, il faut que je me laisse moins atteindre et j'y travaille.

Voilà ce "mois du doute" qui se termine. Le Président de la République (j'ai envie de dire le PR comme dans le Bureau des légendes) a dit hier soir que tout le monde revenait à l'école et à la crèche les 2 dernières semaines avant les vacances, du coup ça veut dire plus de distance entre les enfants, plus de gestes barrières ?  C'est encore des questions auxquelles je n'ai pas de réponse mais on verra bien.

On verra bien. Trois mots qui peuvent résumer ce dernier mois et qu'on n'a pas fini d'employer à mon avis...


Commentaires